SYNDICAT NATIONAL DES TECHNICIENS, AGENTS DE MAÎTRISE ET CADRES DE LA CHIMIE ET CONNEXES

Fermeture du SNCC du 2 au 22/8/2021

Nouvelle rubrique Documentations : Exemples d'accords

Négocier un Plan d'Epargne Retraite Obligatoire - Onglet Haut " Formations"

Aspects juridiques des thèmes PSE/PDV/RCC/et APCC

Diapos PV du CSE et rôle du Secrétaire

Le "Kit d'aide aux élections" est disponible ! S'adresser au SNCC

Non catégorisé

Notre histoire

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

Le SNCC (Syndicat National des Cadres des Industries chimiques) a été créé dans les années 30 et ne s'adressait qu'aux cadres des industries de la chimie, comme son nom l'indique. Puis, petit à petit, d'autres industries ayant pour base la chimie, se sont raccrochées (comme la plasturgie, le caoutchouc ...), ce qui a amené les instances de l'époque à modifier la raison sociale du syndicat et d'y ajouter "...et parties similaires". D'où l'appellation actuelle de "Syndicat National des Cadres des Industries chimiques et parties similaires" et qui s'adresse dorénavant non seulement aux Cadres mais à l'Encadrement en général.

Le SNCC était alors considéré comme une fédération à part entière ("N" de National) et comptait plus de 5000 adhérents.

Dans les années 75/80, le SNCC est "éclaté" pour donner naissance à la FCC (Fédération des Cadres de la Chimie) et à 10 syndicats dits "syndicats régionaux" :

  • le SNCC (qui garde son appellation de "Syndicat National")

  • le SIAMIC (Nord), devenu Chimie Hauts de France

  • le SCATIC (Méditerranée) devenu Chimie Méditerranée

  • le syndicat Chimie Alsace devenu Chimie Alsace/Franche-Comté

  • le SYLPEC (Lyon) devenu Chimie Lyon

  • le syndicat Chimie Lorraine

  • le syndicat de Grenoble devenu Chimie Isère et Deux Savoies

  • le syndicat de Bordeaux devenu Chimie Aquitaine

  • le syndicat des Pyrénées devenu Chimie Pyrénées/Garonne

  • le SECNO (Normandie) devenu Chimie Nord-Ouest

Les métiers de la pharmacie quant à eux (Industrie pharmaceutique, Officine, Répartition ...) étaient regroupés au sein d'un Syndicat spécifique, le SNCPP (Syndicat National des Cadres des Professions pharmaceutiques) et rattaché également à la Fédération de la Chimie.

Dans les années 90,le SNCC qui était alors hébergé par la Fédération rue de Clichy à Paris déménage rue La Fayette dans des petits locaux devenus vite exigües par ce qui va suivre. En effet, sous l'impulsion du Président fédéral de l'époque, Jean Guislain de Roodenbeke (ancien Président du SNCC), le SNCPP est dissout et la plupart de ses adhérents rattachés aux syndicats régionaux de la Fédération. Avec une arrivée massive d'adhérents "pharmacie" pour le SNCC qui passe alors de 1200 adhérents à plus de 2000. Cet afflux est majoritairement du aux  "Visiteurs médicaux" qui sont rattachés conventionnellement aux sièges des entreprises pharmaceutiques, lesquels se trouvent majoritairement sur le secteur couvert par le SNCC (Ile de France). Période très difficile pour le SNCC et particulièrement la secrétaire administrative qui a du enregistrer tous ces nouveaux adhérents manuellement dans le fichier informatique sans avoir pu récupérer ceux détenus par le SNCPP.

Le SNCC ne cessant de s'étoffer, en 1996, l'équipe travaillant sous la présidence d'Alain Thénard se met à la recherche de nouveaux locaux pour pouvoir accueillir dans de meilleures conditions tous les adhérents et le syndicat déménage dans les locaux que nous connaissons actuellement au 2è étage du 94 rue La Fayette.

En septembre 2002, le SNCC décide, lors d’un séminaire organisé à Rolleboise (Yvelines) de mettre en place un site Internet destiné à ses adhérents. La réalisation en fut confiée à Alain Rancurel, alors chargé de l'informatique du SNCC. Ce site, élaboré à partir des moyens disponibles à l’époque, a fonctionné correctement jusque mi 2011, année à partir de laquelle de nombreuses attaques et spams sont apparus.

Le bureau, dans un souci de sécurité, a donc décidé de refondre totalement le système et a confié cette tâche à l’ancien Président du SNCC, Alain Thénard et pour des raisons évidentes de facilité vis-à-vis des adhérents, le nom de domaine (sncc-cfecgc.org) a été conservé.

Ce nouveau site, dont l’apparence a été modernisée et la convivialité améliorée, a remplacé l’ancien le 27 juin 2012 et permet dorénavant :

  • D’adhérer en ligne
  • De commander des documentations et affiches en ligne
  • De consulter les articles de différents codes et arrêts judiciaires directement à partir des articles et rubriques mis en ligne
  • De s’inscrire en ligne aux formations dispensées par le SNCC
  • De disposer de liens directs avec nos différents partenaires, etc ……….

L’accès se fait, comme cela est maintenant le cas pour beaucoup de sites, par entrée d’un identifiant (le n° d’adhérent) et d’un mot de passe mais uniquement après s’être inscrit auprès du webmaster (A. Thénard) qui dispose du fichier à jour des adhérents et qui valide, après vérification, l’inscription de la ou des personnes.

Actuellement, de nombreuses études et articles relatifs à la législation sociale sont disponibles sur le site (instances représentatives, élections professionnelles, contentieux, …). Les documentations disponibles dans nos locaux sont mises en ligne et peuvent être imprimées tout comme les affiches.

Aujourd'hui, le SNCC a vu de nombreuses conventions le rejoindre à l'image des syndicats du textile, de la céramique ... et au vu des effectifs .... notre Syndicat a encore de belles années devant lui !

 

Les Présidents depuis 1990

Le stress au travail : 30% des Français y sont confrontés

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

Vous êtes stressé au travail ? Burn-out, dépression, trouble du sommeil, addictions à l'alcool ou au tabac sont des conséquences possibles de ce trop-plein de stress. De plus en plus de français y sont confrontés. La faute à qui ? L'environnement et les conditions de travail y sont s'en doute pour beaucoup. Voici ce que vous devez savoir pour prévenir et lutter contre le stress au travail !

Selon l'OIT, " le stress est la réponse physique et émotionnelle nocive causée par un déséquilibre entre les exigences perçues et les capacités et ressources perçues des individus pour faire face à ces exigences. "

Les exigences de travail ne correspondent pas ou dépassent les capacités, ressources ou besoins du travailleur.

OIT - Rapport sur le stress au travail (1)

En clair, l'individu sollicité prend conscience qu'il ne pourra pas faire face aux exigences professionnelles attendues avec les capacités qu'il possède. 

Causes

Les causes sont aussi multiples que variées. Ce peut être notamment :

  • des objectifs trop grands ;
  • un management trop dur ;
  • un turn-over important ;
  • une surcharge de travail ;
  • d'importantes responsabilités ;
  • des horaires trop importants ;
  • des suppressions d'emplois ;
  • une adaptation aux progrès technologiques.

Que l'emploi des salariés soit menacé ou non, le stress demeure présent en entreprise.

30%des Français sont stressés au travail

Un sondage Ipsos de 2016 (2) révèle que 30% des Français s'avouent stressés au travail.

Conséquences

Les conséquences du stress sont très nombreuses et varient d'un individu à l'autre. Les plus importantes ont néanmoins été parfaitement retranscrites par l'OIT (3) :

TROUBLES DE LA SANTÉ

 

COMPORTEMENTS D'ADAPTATION

 

maladies cardio-vasculaires;

 

alcoolisme et abus de drogue;

 

troubles musculo-squelettiques (TMS);

 

tabagisme accru;

burnout;

 

alimentation peu équilibrée;

dépression et anxiété;

 

exercice physique insuffisant;

suicide

problèmes de sommeil.

 

Quelques moyens d'action

Parlez de cette souffrance 

Parler de la souffrance que l'on subit sur son lieu de travail n'est pas facile, et en parler avec son employeur est encore moins évident.

Sachez que vous pouvez vous tourner vers les interlocuteurs suivants :

  • vos représentants du personnel (membre du CSE, du CHCST en l'absence de CSE ou organisation syndicale représentative) ;
  • le médecin du travail ;
  • l'inspecteur du travail ;
  • un avocat.

Rompre votre contrat

Si le stress dont vous faites l'objet est intenable et dégrade vos conditions de travail, vous pouvez agir et rompre votre contrat.

Si le risque est dû au non-respect des obligations de votre employeur, vous pouvez prendre acte de la rupture de votre contrat de travail.

Vous pouvez également avoir recours au juge en demandant la résiliation judiciaire de votre contrat de travail. 

De l'intérêt de la prévention

L'employeur est soumis à une obligation de sécurité de résultat : il doit donc veiller à la santé et à la sécurité de ses salariés. Pour cela, diverses actions sont menées chaque année en entreprise, par exemple l'élaboration et la mise à jour du Document unique d'évaluation des risques (ou DUER)

Ce document a pour but d'identifier les risques dans l'entreprise, dont le stress, de les prévenir, de les réduire, voire de les supprimer.

Selon l'OIT (3) les dangers psychosociaux et le stress lié au travail peuvent entraîner :

  • un absentéisme accru ;
  • une baisse de motivation, de satisfaction et d'investissement ;
  • une rotation des effectifs et une volonté de démissionner ;
  • une performance réduite (baisse de l'efficacité et de la précision).

L'intérêt est donc double :

  • pour les salariés ;
  • pour les employeurs.

C'est pourquoi, prévenir les risques psychosociaux et le stress au travail est primordial pour un employeur : avoir des salariés en bonne santé et heureux au travail c'est avoir une entreprise qui fonctionne bien.

Adieu l'Ami

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

 Mardi 7 novembre 2017, mon Ami Daniel s'est éteint des suites d'une maladie sournoise et malheureusement incurable. Daniel      était rentré au Bureau exécutif du SNCC en charge des contentieux alors que j'étais Président du syndicat. J'appréciais  personnellement ses qualités professionnelles qui ont été incontournables dans la résolution des dossiers qu'il a eu à traiter et à  résoudre. Son analyse méticuleuse m'a toujours impressionné. 

 Après avoir quitté ma fonction de Président du SNCC nous ne nous sommes jamais perdus de vue. Daniel était un Ami sincère et il  va beaucoup me manquer, c'est un grand vide ...

 Aujourd'hui je pense beaucoup à lui ainsi qu'à sa famille.

 Alain THENARD (Ancien Président du SNCC)

Délégué du personnel : comment intervenir auprès de l'inspection du travail

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

 

En votre qualité de délégué du personnel, vous disposez, pour l'exercice de votre mission représentative, de différents moyens d'action. Vous êtes ainsi un des interlocuteurs privilégié de l'inspecteur du travail, que vous pouvez saisir de tout problème relatif à l'application du droit du travail dans votre entreprise.

Délégué du personnel : comment intervenir auprès de l'inspection du travail ?

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

 

En votre qualité de délégué du personnel, vous disposez, pour l'exercice de votre mission représentative, de différents moyens d'action. Vous êtes ainsi un des interlocuteurs privilégiés de l'inspecteur du travail, que vous pouvez saisir de tout problème relatif à l'application du droit du travail dans votre

Salarié protégé licencié pour motif économique : contester l’autorisation de l’inspecteur du travail

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

Vous êtes salarié protégé et vous êtes visé par une procédure de licenciement pour motif économique. Votre employeur doit-il demander une autorisation de licenciement auprès de l'inspecteur du travail ? Voici la procédure que l'employeur doit respecter pour licencier un représentant du personnel pour motif économique et les recours dont vous disposez pour faire annuler votre licenciement.

Où et comment lire votre convention collective ?

Écrit par THENARD AlainPublié dans Non catégorisé le

Le Code du travail régit principalement les relations de travail entre l'employeur et ses salariés. Mais il existe un autre texte incontournable: la Convention collective. Salariés comme représentants du personnel doivent savoir comment lire les dispositions contenues dans la CCN applicable à leur entreprise. Nous vous y aidons. Dans la très grande majorité des cas, les dispositions conventionnelles sont plus favorables pour les salariés